Permakana : le chanvre au jardin

Le printemps est là ! Et on va en profiter pour se pencher sur le chanvre… côté culture !

Parution : Écolomag – avril 2016 – Quoi de neuf dans le chanvre ?

Parfait pour les jardiniers amateurs, les agriculteurs et maraîchers, le chanvre combine l’avantage de ne nécessiter aucun pesticide et peu d’eau et d’engrais, pour un rendement d’une dizaine de tonnes de paille et d’environ 1 tonne de graines à l’hectare (10 000m2). Il est très résistant aux intempéries, aux parasites : c’est la plante robuste et écolo par excellence… surtout quand on voit tous les usages qu’on en fait.

En grande culture, il offre une multitude d’utilisations possibles : Construction, textile, alimentaire, cosmétiques, méthanisation : on ne sait plus où donner de la tête !

Le plus gros problème du jardinier amateur est la semence : comme chacun le sait, toutes les variétés de chanvre ne sont pas autorisées à la culture. Les graines de chanvre produites en France que l’on trouve dans le commerce (graines alimentaires, pour la pêche ou pour les oiseaux) sont évidemment issues de variétés légales. Même si ce n’est pas de la semence, elles pousseront dans votre jardin ! Mais pensez à garder l’emballage pour justifier de la légalité des semences.

Traditionnellement, il était utilisé en paille entière ou en résidus de défibrage pour la couverture dans les potagers l’hiver et dans les jardins comme répulsif pour certains insectes (comme la piéride du chou par exemple), ou encore en culture vivrière dans les fermes pour la toile des sacs, tabliers ficelles ; avant l’arrivée du sisal et du nylon. La graine n’était pas un aliment traditionnel en Europe de l’ouest même si Sainte Hildegarde de Bingen en cite tout les bienfaits dès le 12ème siècle.

Depuis peu, il est utilisé en jardinage comme paillage sous la forme de paillettes issues du défibrage.

Depuis 2015, L’ Chanvre développe un puissant engrais pailleur pour la permaculture : le « Permakana », issu du décorticage de la graine.

Particulièrement intéressant en serre, il réduit de moitié l’arrosage et protège les cultures des plantes indésirables. En effet, il permet comme tous les paillages une protection contre les adventices, une protection des feuilles et des fruits contre les pathogènes du sol, un maintient de l’humidité au sol, la propreté des produits récoltés, et également une protection de la structure du sol contre les pluies et limite du lessivage pour les cultures en plein champ. La spécificité de ce paillage tient au fait qu’il agit également comme engrais et restitue graduellement dans les cultures les éléments nutritifs de la poudre d’amande de chanvre qu’il contient.

De quoi prendre soin de son potager de façon écologique et économique, car ce paillage se vend à seulement 300.00€ la tonne en vrac, environ 6,00 € les sacs de 100 litres.